« Une expérience collective de cinéma » Entretien avec Hélène Cattet et Bruno Forzani pour Laissez Bronzer les cadavres

Les films du duo terrible Hélène Cattet-Bruno Forzani sont des événements en soi par l’audace qu’ils déploient, mais aussi parce qu’ils constituent à chaque fois des expériences différentes. Si AmerL’Etrange couleur des larmes de ton corps étaient inspirés du Giallo, c’est vers le western seventies que s’orientent cette fois les cinéastes. Laisser bronzer les cadavres n’est pas encore sorti en salle qu’il déclenche déjà les passions à l’échelle du globe. Un amour de l’image, du son, d’un récit habité, bref du cinéma, du vrai, qui s’attaque de front à la matière filmique pour créer une expérience de salle. Lire la suite