DETROIT : Kathryn Bigelow réalise un thriller magistral sur les émeutes raciales de 1967

4C

Détroit est un drame politique sur les émeutes raciales qui ont frappé la ville en 1967. Le 23 juillet, des émeutes parmi les plus violentes qu’ont connu les USA ont débutées. En cinq jours, elles ont causé la mort de 43 personnes et en ont blessé plus d’un millier. La sortie américaine du film a coïncidé à quelques jours près, aux 50 ans des émeutes de 1967. Lire la suite

Laissez Bronzer les cadavres, Expérience sensorielle sous un soleil de plomb, d’Hélène Cattet & Bruno Forzani

4c

Laissez Bronzer les cadavres est un film multigenre, autant polar que western, transposé façon années 70, virant par moments dans l’intemporel avec ses séquences oniriques et hallucinatoires. C’est une adaptation du roman homonyme de Jean-Pierre Bastid et Jean-Patrick Manchette. Lire la suite

UNA, tension extrême autour d’une relation passée, drame de Benedict Andrews
 – En salle le 12 juillet

4c

Avec Una, Benedict Andrews, metteur en scène et réalisateur australien résidant à Reykjavik, adapte au cinéma une pièce de théâtre de David Harrower, Blackbird, qui en a lui-même signé le scénario. Ils en font un drame au suspense et à la tension extrême, à travers la visite d’une jeune femme, Una dans une usine, qui vient revoir un homme plus âgé, Ray, une ancienne connaissance. Lire la suite

La fille de Brest, une femme contre les labos pharmaceutiques : le scandale du mediator – En salle le 5 juillet

4c

Après Elle s’en va et La tête haute, Emmanuelle Bercot réalise un drame très inspiré de réel puisqu’elle reprend l’histoire du scandale sanitaire du mediator, antidiabétique utilisé comme coupe-faim hautement toxique et responsable de nombreux morts. Lire la suite

L’Amant double de François Ozon, plongée angoissante dans les méandres de la psychanalyse, Compétition Officielle Cannes 2017 – En salle le 14 juin

4c

L’Amant double de François Ozon, (Sous le sable, huit femmes, Potiche), est un film de genre, qui nous plonge dans un univers fantastique à travers un scénario adapté d’une nouvelle de Joyce Carol Oates, relatant les cheminements internes de Chloé qui, souffrant de maux de ventre, « le deuxième cerveau », va entamer une psychothérapie. Lire la suite

Entretien avec Santiago Mitre à propos de son dernier film, El Presidente (La Cordillera), Un Certain Regard, Festival de Cannes

Le cinéaste argentin Santiago Mitre est très sollicité après la projection de son film El Presidente (La Cordillera) en Sélection Officielle Un Certain Regard ici au Festival de Cannes. D’abord acteur, il a été le co-scénariste de plusieurs films de Pablo Trapero et notamment de Elefante blanco. Santiago Mitre réalise ses propres films depuis quelques années et s’était d’ailleurs fait remarqué en remportant le Grand Prix de la Semaine de la Critique à Cannes en 2015 Avec Paulina. Le cinéaste répond à nos questions entre deux interviews sur le roof top du Palais des Festival. Lire la suite

Le (petit) journal du 70e Festival de Cannes – El Presidente (La cordillera) de Santiago Mitre – Un Certain Regard, Cannes 2017

Le cinéaste argentin Santiago Mitre avait obtenu le Grand prix de la Semaine de la Critique au Festival de Cannes 2015 pour Paulina. El presidente (La Cordillera) est un drame qui mélange les genres, oscillant entre thriller politique et fantastique. Lire la suite

Le (petit) journal du 70e Festival de Cannes – Jupiter’s Moon de Kornél Mundruczó – Compétition Officielle

4c

Ce Thriller fantastique est une oeuvre engagée qui ne laisse pas indifférent le spectateur. Débutant sur un mode réaliste, ce drame nous plonge violemment dans la situation de migrants qui tentent de traverser la frontière Serbo-Hongroise et se font tirer dessus par la police. Lire la suite

Le (petit) journal du 70e Festival de Cannes – Nelyubov & Wonderstruck

Un point commun pour les deux films de ce (petit) journal en Compétition Officielle : Deux histoires dont le personnage principal est un jeune garçon de douze ans aux prises avec l’existence. Le premier, Nelyubov, dans un traitement très réaliste tandis que le second, Wonderstruck, fait appel au conte pour un récit plus en douceur.  Deux grands films très différents. Lire la suite