La terre abandonnée, documentaire humaniste de Gilles Laurent sur d’irréductibles japonais restés en zone irradiée à Fukushima – Sortie le 12 octobre

4c

Stupéfiant constat que nous donne à voir Gilles Laurent dans son documentaire. Il part à Tomioka, village en zone irradiée, à quelques kilomètres de Fukushima dont la population a été évacuée… Ou presque, puisque le cinéaste s’attache dans son premier long-métrage à quelques personnages émouvants qui ont décidé de rester sur leurs terres. Il ne s’agit pas d’un documentaire alarmiste, mais d’une réflexion ouverte sur la relation de l’homme à la nature, sur l’existence. Comment l’homme peut-il survivre hors de la société ? Dans une zone sans école, sans travail, ni médecin ? L’un des habitants y répondra en affirmant que « Le monde est un être vivant d’eau et de terre, tout le monde vit. Le meilleur endroit pour vivre, c’est chez soi ». Lire la suite