La Fille au Bracelet de Stéphane Demoustier, une coupable idéale

3c

La Fille au Bracelet est un drame judiciaire réalisé par Stéphane Demoustier. Dans un plan digne d’une carte postale de bord de mer, une famille profite du soleil sur la plage. Des agents de police viennent briser ce moment idyllique et arrêtent la jeune fille encore en maillot de bain. C’est le prologue de La fille au Bracelet. Parmi une pléthore de films de procès qui épousent le point de vue de la victime, Stéphane Demoustier réalise une oeuvre rare en s’intéressant à l’accusé. Le personnage phare du film est Lise, une jeune fille de 18 ans sur le point de passer son bac. Mais voilà, depuis deux ans la jeune fille porte un bracelet électronique. Elle est accusée d’avoir tué sa meilleure amie.

7740-la-fille-au-bracelet-02
Anaïs Demoustier

La jeune Mélissa Guers assume le rôle de Lise avec brio et l’on peut même dire que le film repose en grande partie sur sa prestation. Elle raconte les faits avec un naturel déstabilisant pour le spectateur. Les faits et les accusations sont là, mais elle a l’air si innocente… Le cinéaste joue sur le mystère de cette histoire dans laquelle le spectateur est mené en bateau, un peu comme les parents de la jeune fille, embarqués dans ce cauchemar éveillé. Bruno, Roschdy Zem, père soucieux de soutenir son enfant assiste autant que possible au procès. Dépassée par les événements, sa femme Céline, quant à elle, Chiara Mastroianni, se réfugie dans le travail.

7743-la-fille-au-bracelet-05
Mélissa Guers et Chiara Mastroianni

Le film repose sur le déroulement des faits et sur la découverte progressive de la personnalité de Lise, tant pour le spectateur que pour ses parents qui découvrent la vie d’une jeune fille qu’ils ne connaissaient pas. La charismatique avocate de la défense blonde à la voix rauque est campée à merveille par Annie Mercier en contrepoint avec la frêle personnalité de la jeune fille. L’Avocate Générale est interprétée par Anaïs Demoustier ici à contre-emploi, car l’actrice endosse un rôle de « méchante » qui semble d’emblée avoir désigné l’accusée coupable.

7742-la-fille-au-bracelet-04
Annie Mercier et Mélissa Guers

Si la réalisation est un peu classique l’énigme est au rendez-vous face au mystère de ce personnage qui porte la candeur sur son visage et auquel le spectateur s’attache. Les moments où l’on découvre la relation intime qu’elle entretient avec son petit frère à la maison, achèvent ce portrait d’une pureté immaculée.