« Mon Ket », François Damiens réalise un pur OVNI de trashitude belge

Pour son premier long-métrage, Mon Ket, le comédien et humoriste à ses heures François Damiens devient réalisateur et ne fait pas dans la dentelle. Il signe une comédie non identifiable digne du surréalisme belge et ses « objets non identifiés », comme l’était à l’époque C’est arrivé près de chez vous de Rémy Belvaux, André Bonzel et Benoît Poelvoorde. Lire la suite