Un héros d’Asghar Farhadi, un récit initiatique magistral dans l’Iran d’aujourd’hui

Asghar farhadi (Une Séparation) réalise avec Un Héros (Ghahreman) une fresque grandiose. Le cinéaste nous livre ici son plus grand film en investissant les méandres de l’âme humaine face à la vérité, la manipulation et la justice. Alors qu’on s’attendait à le voir couronné Palme d’Or au dernier festival de Cannes, le film a étonnamment reçu le Grand Prix, ex-aequo avec Compartiment numéro 6 de Juho Kuosmanen. Et même si l’épopée ferroviaire russe d’une jeune finlandaise méritait dans son genre un prix singulier, Un Héros eut mérité un très grand prix à la mesure de sa qualité… Mais on ne refera pas le passé. A lire également, notre entretien avec Asghar Farhadi lors de sa venue à Bruxelles.

Lire la suite