La Région Sauvage d’Amat Escalante, fable inquiétante sur une expérience interdite et fantastique – En salle le 17 mai

4c

Alejandra élève ses deux garçons avec son mari Angel. Son frère est infirmier dans un hôpital. Leurs vies provinciales vont être bouleversées par l’arrivée de l’énigmatique Véronica…

700-laregionsalvaje-still4-simonebucioaedenvillavicencio

C’est un film fort inquiétant et viscéral que nous donne à voir le cinéaste mexicain Amat Escalante. Lion d’Argent du Meilleur Réalisateur à la Mostra de Venise 2016, il s’était déjà fait remarquer en 2013 en remportant la Prix de la Mise en scène à Cannes pour Heli. Il ajoute cette fois-ci une dimension fantastique a un récit qui reprend les thèmes de la violence, de l’homophobie et de la misogynie – sans oublier l’hypocrisie et la trahison – mais ouvre sa narration au fantastique, ce qui n’est pas pour nous déplaire. La région sauvage est un drame inquiétant, fort et cru sur la sexualité et l’existence.

704-laregionsalvaje-still8-photo-cred-manuel-claro-and-martiun-escalante

Cette fable inquiétante débute dans l’espace, une météorite s’écrase sur terre. Des ambiances froides, une image bleutée dans une nature mystérieuse à l’orée d’un bois, une cabane perdue dans la forêt achèvent de planter le décor d’un récit finement amené. Le dévoilement des personnages et du propos se fera par bribes, et l’on apprendra petit à petit de quoi il est réellement question, dans un suspens omniprésent. L’histoire prend place à Guanajuato, petite ville provinciale et conservatrice mexicaine. L’arrivée de la troublante Veronica, jeune femme brune aux moues à la Charlotte Gainsbourg, magistralement interprétée par Simone Bucio, ensorceleuse ou envoûtée, va bouleverser ce petit monde fonctionnant en autarcie. Elle fera tout pour contenter sa mystérieuse créature. Alexandra, Ruth Ramos, subit un mariage malheureux avec le très macho Angel Jesus Meza, très proche de son frère à elle, l’infirmier Eden Villavicencio. La chair est au centre de ce récit très cru, le sexe, la violence. La chair que l’on mange aussi : les gros plans sur des viandes d’un café en témoignent.

701-laregionsalvaje-still5-ruthramos

On ne sort pas indemne de ce film étrange et passionnant qui reprend les thèmes de la possession et celui du monstre à travers la sexualité et la violence. Car c’est bien d’une créature non identifiée dont il s’agira… Le spectateur peut être bousculé. Vous êtes prévenus.

Entretien avec Amat Escalante