Heureux comme Lazzaro de Alice Rohrwacher, un conte moderne italien

5c

Les Merveilles, précédent long métrage d’Alice Rohrwacher, remportait le Grand Prix du Festival de Cannes 2014. Lazzaro Felice s’est vu attribuer quant à lui le Prix du Scénario cette année. Une jolie récompense qui accompagne ce conte moderne joliment écrit par la cinéaste.

3-LAZZARO-FELICE-di-Alice-Rohrwacher-_-nella-foto-Natalino-Balasso-e-Adriano-Tardiolo-1

Jeune paysan d’une bonté exceptionnelle, Lazzaro vit à l’Inviolata, un hameau resté à l’écart du monde. La vie des paysans se déroule de jour en jour au rythme du labeur. Exploités, ils abusent à leur tour de la bonté de Lazzaro. Lors d’un un été particulier, celui-ci rencontrera Tancredi, le fils de la marquise propriétaire du domaine. Une amitié qui le mènera là où il ne s’attendait pas. 

Ce récit touche au merveilleux, au divin et son audace pose au premier plan un personnage inattendu, hors norme, presque mystique. Alice Rohrwacher dépoussière le thème cher à l’art qu’est l’idiot du village pour le magnifier. Lazzaro, paysan de l’Inviolata, que l’on croirait simple d’esprit tant il est bon nous ramène à l’art, et aux figures mystiques. Lorsqu’apparait ce visage lumineux, d’une beauté si pure, digne d’un Botticelli, on est conquis. Ce protagoniste est hors norme, on aurait presque envie de dire « au-dessus » même. Souffre-douleur des paysans, le sourire paisible, il accepte son sort se réjouissant de voir les autres heureux autour de lui.  Les contraires vont s’aimanter dans cette histoire et Lazzaro, formidable Adriano Tardiolo, va devenir ami avec Tancredi, Tommaso Ragno. Dans le rôle d’Antonia on retrouve  Alba Rohrwacher, soeur de la cinéaste, que l’on voyait récemment dans Figlia Mia. On notera aussi la présence de Sergi Lopez, Ultimo.

5-LAZZARO-FELICE-di-Alice-Rohrwacher-_-nella-foto-Adriano-Tardiolo_still-1

Lazzaro Felice s’appréciera d’autant plus si la surprise de son histoire est préservée. C’était le cas en le découvrant à Cannes et c’est comme cela qu’on l’a aimé. C’est pourquoi, pour lui laisser toute la délicatesse de son mystère, comme un joyau dans son écrin, nous n’en dévoilerons pas plus sur l’originalité et la pureté de ce récit.