Coups de cœur et coups de gueule : Palmarès des Césars 2018

COUPS DE COEUR

120 battements par minute défrayait la chronique à Cannes et y déclenchait des coups de cœur irréversibles. Robin Campillo remporte 6 César. Celui du Meilleur Film prime car 120 battements par minute revient sur un traumatisme français. En levant le voile sur une belle époque, celle des années 80 sous Mitterrand ou tout allait assez bien, Le cinéaste montre qu’on laissait crever la jeunesse atteinte du sida. Et c’est trash. Normal donc que ce film politique et symptomatique d’une époque remporte ce César particulier. Lire la suite