Grâce à Dieu de François Ozon, une courageuse fiction documentée

4c

Ours d’Argent au dernier festival de Berlin, Grâce à Dieu est un film polémique. Sa sortie a bien failli ne pas se faire, car le film est produit alors que le procès n’a pas encore eu lieu. Question délicate s’il en est de réaliser une œuvre « inspirée de », mais qui prend franchement position avant que la justice ne se soit prononcée, alors que l’œuvre risque d’influencer le verdict. A l’heure actuelle l’instruction judiciaire est en cours, aucune date de procès n’a encore été fixée. François Ozon quitte le registre des comédies au ton léger (Potiches, Huit femmes) pour se confronter à un récit plus sobre dont beaucoup d’éléments sont inspirés de faits réels et notamment basés sur des témoignages. Il s’agit d’une enquête que l’on va suivre avec toute la tension qu’elle suppose. Lire la suite