« Il se prend en pleine figure la résistance du monde » Rencontre avec Guérin Van De Vorst, réalisateur de La Part Sauvage

Après avoir réalisé plusieurs court-métrages (Osez la Macédoine) et documentaires (Ulysse), Guérin Van De Vorst s’attaque à un premier long métrage singulier, La Part Sauvage. Ancrée à Bruxelles, l’histoire raconte le rude parcours d’un trentenaire pour se réintégrer dans la société après trois ans de prison et renouer un lien mis à mal avec son fils de dix ans. Guérin Van De Vorst signe un film d’une justesse rare et filme de manière particulière la capitale et son quartier du canal, tout en posant finement les interrogations contemporaines de notre société liées au radicalisme religieux. Il nous raconte cette fiction aux accents très réalistes. Lire la suite