FIFF2018! Les Chatouilles d’Andréa Bescond et Eric Metayer, une fantaisie magistrale sur fond de pédophilie

En réalisant cette comédie dramatique, Andréa Bescond et Eric Metayer adaptent leur pièce de théâtre Les Chatouilles ou la danse de la Colère. Ils ont collaboré au scénario et à la réalisation pour créer un film magistral. Le drame de la pédophilie est présenté avec la légèreté du conte, du fantastique. Ce procédé très réussi allège fortement le sujet et permet de traiter cette histoire extrêmement difficile, inspirée par celle d’Andréa Bescond. Présenté à Un Certain Regard au Festival de Cannes, Les Chatouilles est en Compétition catégorie Première Oeuvre de Fiction au FIFF à Namur.

leschatouilles_03cstephanie_branchu_les_films_du_kiosque-min

La jeune Odette, Cyrille Mairesse, a 8 ans et veut devenir danseuse étoile. Elle est approchée par Gilbert, un bon ami de ses parents qui lui propose de jouer aux « chatouilles ». Devenue adulte, Odette danse, libère sa colère et parle.

L’effrayant Gilbert Miguié, Pierre Deladonchamps, souriant et bien propre sur lui est l’ami intime des parents de la petite fille. Mado, Karin Viard, est détestable en mère dans le déni et incapable de faire face. D’abord plutôt distant dans le récit, Fabrice, Clovis Cornillac est émouvant en père aveuglé et meurtri.

leschatouilles_04cpaul_beletre-min

Pour libérer ses maux, Odette, Andrea Bescond, va chez une psychiatre, Carole Franck. Ce sera l’occasion pour elle de raconter son histoire, de nous transporter d’époque en époque lors de ces entretiens, en revivant ce qu’elle a vécu petite fille. Les époques s’entremêlent, le médecin et la patiente se mouvant souvent dans le décor du passé. On est dans les pensées d’Odette, tout est maintenant possible, elle emmènera ainsi son ami aux States, en fantasme. La colère se déploie en mouvements dansés par l’actrice alors que parallèlement la parole peine à se libérer. Les passages dansés par Andrea Bescond expriment tout le non-dit du personnage toutes ses émotions, toute la colère ressentie par l’adulte et l’enfant qu’elle a été. Les tremblements de son corps amènent même une émotion intense au spectateur lors d’une scène particulièrement bouleversante.

Sortie dans les salles belges le 9/1/2019