« La violence c’est l’absence de mots » Nabil Ben Yadir, Animals

Plaidoyer contre l’homophobie et contre la violence gratuite face à la différence, Nabil Ben Yadir signe son plus grand film, Animals. Un coup de maître. Le cinéaste des Barons, La Marche et Dode Hoek réalise une oeuvre radicale, forte et inoubliable. Radicale à tous point de vue, par son sujet, l’histoire d’Ihsane Jarfi, tué pour homophobie et par son objectif affirmé de viser l’éducation à travers le ressenti de cette expérience de cinéma au plus grand nombre. Il est nécessaire de voir ce film, de le montrer à tous car oui, Animals est un film populaire. La violence n’y est jamais gratuite, chaque plan se justifie par une grammaire cinématographique extrêmement réfléchie et maitrisée. Une manière de réinventer le cinéma pour une cause juste. Faire bouger les mentalités pour que jamais plus la violence ne se déverse gratuitement envers les minorités. A voir en salle évidemment. Rencontre avec un grand cinéaste, surprenant, qui frappe juste et fort là où on ne l’attend pas.

Lire la suite