L’Amant double de François Ozon, plongée angoissante dans les méandres de la psychanalyse, Compétition Officielle Cannes 2017 – En salle le 14 juin

4c

L’Amant double de François Ozon, (Sous le sable, huit femmes, Potiche), est un film de genre, qui nous plonge dans un univers fantastique à travers un scénario adapté d’une nouvelle de Joyce Carol Oates, relatant les cheminements internes de Chloé qui, souffrant de maux de ventre, « le deuxième cerveau », va entamer une psychothérapie. Elle tombera amoureuse de son psy, Paul, et ils s’installeront ensemble. La jeune femme fera plus tard une découverte troublante, Paul semble avoir une double vie.

Drame et Thriller fantastique, L’Amant double nous embarque dans l’ambiance mystérieuse de ce sombre récit, avec une mise en scène subtile et des plans audacieux, comme lorsque l’on passe de l’intérieur du vagin, à l’œil de Chloé par la simple forme en amande comme lien entre les deux.

LAmant-Double-01-2017510165 - copie

Regard bleu profond, beauté irradiant l’écran, Marine Vacht, (Jeune et Jolie), est touchante en jeune femme torturée par un mal-être dont elle tente de se débarrasser, tout en affrontant les événements inattendus de sa vie. Jérémie Rénier, (L’enfant des frères Dardenne, Potiche), incarne superbement Paul et son double, deux personnalités symétriquement opposées, mais entières.

Le spectateur, comme le personnage principal, n’a pas tous les éléments en main pour résoudre les troublantes découvertes de Chloé et sa relation avec cet homme aux multiples facettes. La photographie signée Manuel Dacosse, ajoute au mal-être par une image chaude et sombre qui rend le malaise presque palpable. Le chef Opérateur belge est un habitué d’une esthétique forte qui magnifie les ambiances fantastiques comme c’était le cas dans L’étrange couleur des larmes de ton corps de Hélène Cattet et Bruno Forzani et Alleluia de Fabrice Du Welz, deux œuvres pour lesquelles il a remporté le Magritte de la Meilleure Photographie. Philippe Rombi, collaborateur régulier de François Ozon compose quant à lui une musique originale qui épouse la narration du genre, achevant de nous embarquer dans cette histoire psychanalytique tortueuse. Un beau film fantastique pour les amateurs du genre et les autres.